Plus de 5 000 exilés se massent toujours dans le canton d'Una Sana, au nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine, malgré la fermeture le 10 décembre 2019 de l’indigne camp de Vucjak.

Tous espèrent gagner l’Union européenne toute proche, mais la frontière de la Croatie est plus que jamais cadenassée, et la situation frôle toujours la catastrophe humanitaire.

« Bosnie-Herzégovine : une voie sans issue pour les réfugiés », un grand reportage signé Jean-Arnault Dérens et Simon Rico.