Ils font désormais partie du paysage des grandes villes européennes, les touristes chinois qui voyagent au pas de course, souvent en groupe. Mal connus, mal compris, ils sont l’objet de certains préjugés mais aussi, depuis quelques années d’un nouvel attrait : ils sont de plus en plus nombreux et toujours très dépensiers, chacun cherche donc à les attirer chez soi. Pays du romantisme et de la passion, la France continue de les charmer, et les professionnels du tourisme s’adaptent à cette nouvelle clientèle aux besoins particuliers.