Au Soudan, le 18 décembre 2018, les manifestants s’emparent des rues de Khartoum. Leur revendication principale : la chute du régime d’Omar El Béchir. Leur mot d’ordre : paix, justice et liberté. 4 mois plus tard, le président-dictateur, à la tête du pays depuis plus de 30 ans, est destitué mais les manifestants ne lâchent rien, ils réclament un gouvernement civil. À 4 500 km de là, la diaspora soudanaise en France, qui a quitté le pays pour l’oppression et la guerre, vit cette révolution avec beaucoup d’espoir, quelques craintes et la douleur d’être loin de l’histoire qui s’écrit. Réfugiés soudanais en France : exil, intégration et révolution.(Rediffusion du 8 mai 2019).