En mai 2000, après 22 ans d’occupation, les derniers chars israéliens quittaient le sud du Liban. Dans leur retrait, les soldats de Tsahal emmenaient avec eux près de 7 000 Libanais : des miliciens et leurs familles, membres de l’Armée du Liban Sud, l’ALS, une milice supplétive israélienne.19 ans plus tard, des centaines de familles vivent séparées par une frontière infranchissable. Au Liban, le sort de ces anciens collaborateurs ravive les souffrances de l'occupation. Mais, certains de leurs proches tentent de garder contact. Grand Reportage de Nicolas Feldmann.