Connaître ses origines, connaître le nom du donneur de gamètes qui a permis sa conception. Ce sera désormais possible pour les futurs enfants nés par PMA, grâce aux nouvelles lois de bioéthique, votées en France.