Nous allons en Guinée Conakry, à Dalaba plus exactement, dans la région tempérée du Fouta Djalon, où a résidé à partir de 1969 la célèbre chanteuse sud-africaine féministe, anti-apartheid, Miriam Makeba, surnommée « Mama Africa ». Elle y avait trouvé refuge à l’époque de Sékou Touré, l’ancien président guinéen, révolutionnaire et panafricain. Elle y restera jusqu’à la mort de ce dernier dans les années 80… La maison est aujourd’hui à l’abandon, mais meubles et objets personnels y sont toujours. Un projet de centre culturel est à l’étude.

Makeba à Dalaba, l’exil guinéen sous Sékou Touré, c'est un grand reportage de François-Xavier Freland, de retour de Dalaba.