L'agriculture française est à tournant. L'an prochain elle devra se passer de glyphosate, un herbicide efficace et peu cher, mais qui a été jugé « cancérogène probable » par le Centre international de recherche sur le cancer, le CIRC.

 

À partir de janvier 2021, le gouvernement français interdira la plupart des usages du glyphosate aux agriculteurs. Entre résistance, progrès et impasses, comment se préparent-ils à ce changement radical en région Centre-Val de Loire ?