Grande voie de trafic ferroviaire, le tunnel sous la Manche représente un quart des échanges commerciaux entre l’Europe et le Royaume-Uni. 26 millions de tonnes de marchandises d’une valeur de 140 milliards d’euros y circulent librement chaque année.

Un lien vital menacé par le Brexit. Aussi, Getlink, l’entreprise privée qui gère le tunnel à travers sa filiale Eurotunnel, a investi 30 millions d’euros pour se préparer au pire.

«Le Tunnel sous la Manche paré pour le Brexit», un Grand Reportage d'Ariane Gaffuri.

DIAPORAMA