« Moscou est un État à part, tous nos impôts partent là-bas. Ici on a la forêt, le pétrole, le gaz, on a beaucoup de richesses mais tout l'argent qu'on gagne part à Moscou.  Notre argent va à Moscou, et eux en échange, ils nous donnent leurs poubelles. »

La crise des déchets ne cesse de prendre de l'ampleur à l'échelle de la planète. Mais en Russie, la situation devient intenable. Notamment dans la région de Moscou, où les décharges à ciel ouvert se multiplient. Pour éviter la saturation, les autorités ont donc décidé d'ouvrir une nouvelle décharge, mais à 1 000 kilomètres au nord de la capitale russe. Le projet suscite la colère des habitants de la région qui ont décidé de se mobiliser, du jamais vu dans le pays.

« Le Nord n'est pas la poubelle de Moscou », un Grand reportage de Daniel Vallot.