57 000 tonnes d’explosifs, 195 millions de litres de fuel et 46 500 tonnes de cyanure : tous les chiffres qui caractérisent le projet de la première mine industrielle de Guyane, la Montagne d’or, sont à sa dimension ; gigantesques. La Montagne d’or est un consortium qui réunit deux multinationales des mines : le Canadien Columbus gold et le russe Norgold. La future mine, de deux kilomètres et demi de diamètre, devrait être creusée à proximité de sites archéologiques amérindiens, et de la réserve biologique de Lucifer Dékou Dékou, riche en biodiversité. Deux raisons pour lesquelles les populations autochtones ne voient pas ce projet d’un très bon œil, raisons auxquelles s’ajoute un choix de développement industriel discutable.