Avec le réchauffement climatique, l'Arctique devient une zone stratégique, convoitée par toutes les grandes puissances. Un de ses points chauds, c'est la petite ville de Kirkenes, au nord de la Norvège.

Nous sommes ici à la frontière de l'Europe, mais aussi de l'Otan, à quelques kilomètres du géant russe, qui a su tisser des liens étroits avec son voisin norvégien. 

L’autre défi auquel doit faire face Kirkenes, ce sont les glaces de l'Arctique, qui reculent. Elles ont libéré une nouvelle route maritime entre l'Asie et l'Europe. Une route plus courte, plus économique. Et pour les cargos qui l'empruntent, le premier port qu'ils rencontrent en Europe est Kirkenes.

«Kirkenes, nouvelle porte de l’Arctique», un Grand reportage de Frédéric Faux.