Grand reportage nous emmène dans le nord de l’Irak où depuis la fin de la guerre, des centaines de mineurs accusés d’appartenance à l’organisation État islamique commencent à sortir de prison. Parmi eux, nombreux sont ceux qui disent avoir été condamnés à tort, après des aveux obtenus sous la torture. Des interrogatoires menés dans la province autonome du Kurdistan irakien, par les services de sécurités kurdes. Depuis leur libération, ces jeunes sont réfugiés dans des camps sans perspective de retour chez leurs familles. Livrés à eux-mêmes, libres, mais toujours prisonniers. « Irak, le calvaire des enfants soupçonnés de terrorisme », c’est un Grand reportage de Noé Pignède.