Dans la nuit du 20 au 21 septembre 1979, l’empereur Bokassa 1er est évincé du pouvoir par l’ancien président David Dacko, un renversement fomenté dans le plus grand secret par la France. Paris ne supporte plus le comportement de plus en plus fantasque de cet homme qui s’est auto-proclamé empereur deux ans plus tôt. En cause notamment : son rapprochement avec la Libye et sa répression féroce de manifestations étudiantes. Retour donc sur cette nuit particulière du 20 juillet 1979, avec des acteurs centrafricains et français de l’époque.«Il y a 40 ans, la chute de l’empereur Bokassa», un Grand reportage de Charlotte Cosset et de Pierre Firtion.