Avec la consommation galopante de nouvelles technologies au quotidien combinée à l'obsolescence programmée, les déchets électroniques sont en plein boom. Dans les pays développés, le recyclage reste un procédé coûteux. L'exportation vers le Ghana est, pour certains, une solution à bas coût ; pour d'autres, un trafic juteux. La convention de Bâle interdit pourtant, depuis 1989, d'exporter ces déchets vers des pays tiers. Mais au Ghana, ce sont en moyenne 40 000 tonnes de déchets électroniques qui arrivent illégalement chaque année.

Ces télévisions obsolètes ou tablettes défectueuses finissent leur vie en banlieue d'Accra. Agbogbloshie, avec son ambiance post-apocalyptique, est la plus vaste décharge de déchets électroniques au monde. Selon l'ONG écologiste Blacksmith Institute, Agbogbloshie est la zone la plus polluée au monde, devant Tchernobyl. Ce recyclage informel fait vivre des milliers de chiffonniers modernes, mais les tue à petit feu.

(Rediffusion du 24 avril)