Après avoir été longtemps reportés les chiffres officiels de la pauvreté en Egypte ont finalement été publiés cet été (2019). 32,5% de la population égyptienne vit sous le seuil de la pauvreté. C’est quasiment 5% de plus qu’il y a 4 ans. (cf. 27,8%). La stabilité économique était pourtant l’un des engagements d’Abdel Fattah el Sissi, élu président de la République en 2014. Le mécontentement gagne, mais au pays des Pharaons, la critique est interdite sous peine de répression féroce.«En Égypte : pas de quartier pour les pauvres», un Grand reportage de Nadia Blétry.