«On a perdu beaucoup de nos droits en tant que citoyens. Nous sommes dans le noir. Il y a trois semaines des tirs d'artillerie ont touché une famille qui était en train de dîner et à cause des coupures d'internet, personne ne l'a su immédiatement. Le gouvernement veut couvrir cela».

Grand Reportage vous emmène aujourd'hui en Birmanie, un pays miné par de nombreux conflits ethniques. Après la répression contre les Rohingyas, l'ouest du pays connaît d'autres combats entre l'armée birmane et la rébellion de l'Arakan Army, cette guérilla réclame davantage d'autonomie pour la population arakanaise bouddhiste qui se sent discriminée par le pouvoir central, une région très difficile d'accès aux étrangers.

«Dans l’ouest de la Birmanie, le soutien à la rébellion grandit», un Grand reportage de Sarah Bakaloglou.