Le 24 mars 1999, les avions de l'Otan lançaient contre la Yougoslavie de Slobodan Milošević une campagne de bombardements qui allait durer 78 jours, tandis que les combats s'intensifiaient sur le terrain entre les forces de sécurité serbes et la guérilla de l'Armée de libération du Kosovo (UÇK), et que près d’un million de Kosovars prenaient la route de l'exil. Vingt ans après, les blessures de la guerre restent vives, et les promesses de la paix tardent à se concrétiser.