La Sierra Leone entre à nouveau dans la saison des pluies. Neuf mois après le glissement de terrain qui, combiné à des inondations de grande ampleur, a fait plus d’un millier de morts dans la capitale Freetown, les survivants restent démunis et la ville n’est pas à l’abri d’une nouvelle catastrophe.