Comment accueillir dignement les migrants adolescents qui arrivent seuls chaque jour, à Paris ? La question est d’autant plus urgente que leur nombre est en forte augmentation et que les moyens ne suivent pas. Le département a récemment triplé le nombre de places de mise à l’abri, mais de plus en plus de jeunes se retrouvent à la rue, parce qu’ils ne peuvent faire la preuve de leur minorité, condition préalable à une prise en charge de l’aide sociale à l’enfance. Face à cette situation, des Parisiens se mobilisent.
(Rediffusion du 27 juin 2017).