Le Sri Lanka a lancé, depuis une décennie, des grands travaux afin de construire des autoroutes, ports et aéroports sur toute l'île. Pour financer ces chantiers très couteux, le petit pays asiatique a fait appel à la Chine, qui a accepté en échange de prêts à des taux élevés. Aujourd'hui, le nouveau gouvernement sri lankais essaie de réduire sa dépendance économique et diplomatique envers la Chine, mais il se trouve dans une impasse : Colombo a du mal à payer ces emprunts, et se retrouve contraint d'offrir aux entreprises chinoises plus de terrains et d'avantages. Ceci réjouit Pékin, qui veut faire de cette île de l'océan Indien, l'un de ses ports stratégiques dans la région. Mais, cela effraie la population locale qui pourrait être expulsée de ses terres pour laisser place aux ambitions chinoises.
Reportage de notre envoyé spécial au Sri Lanka, Sébastien Farcis.
(Rediffusion du 4 avril 2017).