L'Inde est le 3ème plus important émetteur de gaz à effet de serre au monde. Et ces émissions devraient fortement augmenter, dans les années à venir, car le pays produit la majorité de son électricité à partir du charbon. Et que la consommation de cette énergie polluante pourrait doubler d'ici à 2025, pour raccorder les 300 millions d'Indiens qui ne reçoivent pas encore d'électricité. Lors du sommet de la COP21 sur le climat, en décembre 2015, New Delhi s'est donc engagée à opérer un changement drastique : le gouvernement a promis que 40% de sa production d'électricité proviendrait de sources non fossiles d'ici à 2030. Et que pour y arriver, il multiplierait par 25, en seulement 7 ans, ses capacités de production d'énergie solaire. Ces grandes annonces semblaient irréalisables, il y a un an. Elles le sont bien moins aujourd'hui : car, grâce à la chute du prix des panneaux photovoltaïques et à une impressionnante volonté des autorités, l'Inde est vraiment en train de réaliser sa révolution solaire.
(Rediffusion du 24 février 2017).