L'Afghanistan reste l'un pays les plus dangereux au monde, selon les dernières conclusions d'un rapport de l'ONU sur les besoins humanitaires de la population. Les violences ont forcé, en 2016, un demi-million de personnes à fuir leurs foyers, et ils seront aussi nombreux au cours des 12 prochains mois, selon les Nations unies. Ces déplacés internes, tels qu'on les nomme, sont plongés dans la misère et au dénuement, s'ajoute la déscolarisation des enfants. Ils sont des milliers à Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, près de la frontière avec le Pakistan.
(Rediffusion du 27 janvier 2017).