Vilnius, 532 000 habitants, est aujourd’hui la capitale de la Lituanie. C’est aussi l’une des 28 de l’Union européenne depuis l’adhésion du pays en 2004. Mais, entre 1920 et 1941, pendant l’entre-deux guerres, Vilnius était surtout connu pour être Vilnè, la Jérusalem du Nord. 70 000 personnes, soit plus d’un tiers de sa population était juive. Le foisonnement de la vie littéraire, scientifique et intellectuelle de cette communauté lui a valu ce surnom. Les Juifs se sont installés en Lituanie, il y a 600 ans, encouragés par l’appel du grand-duc Gediminas. Alors que les guerres de religion font rage dans l’Europe de la Renaissance, le grand-duché de Lituanie vit en paix. Mais, l’occupation par le IIIème Reich de 1941 à 1944 a englouti ce monde, en l’espace de quelques mois. Il ne reste plus aujourd’hui qu’environ 5 000 Juifs dans le pays. 75 ans après les premiers massacres nazis, la Lituanie part en quête de son passé juif, sur les traces de ce monde englouti, et ce pan de l’histoire se fraye une place à part entière, dans le récit national.
(Rediffusion du 13 janvier 2017).