Grand reportage vous emmène aujourd’hui à Pointe Noire. La capitale pétrolière de la République du Congo. Une ville sinistrée par la crise qui a vu les cours du brut baisser de moitié depuis 2014. Un choc terrible pour ce pays qui avait presque tout misé sur l'or noir. Les entreprises du secteur pétrolier on réduit la voilure. Leurs sous-traitants ont fermé les uns après les autres. Et l’Etat congolais, dépendant du pétrole, s'est retrouvé à court d'argent et a dû stopper net sa politique de grands travaux. Résultat = des pans entiers de l'économie ravagés, et à Pointe Noire, 50—000 emplois détruits en un an et demi, selon le président de la chambre de commerce et d'industrie de Pointe Noire. Un véritable drame social.