Ils pensaient trouver en Tunisie un travail qui leur aurait permis d’envoyer un peu d’argent chez eux. Aujourd’hui, ils n’ont plus qu’un objectif : rejoindre l’Europe via l’Italie. Combien sont ces migrants subsahariens pris au piège tunisien ? Le dernier recensement date de 2014, et compte près de 7 500 ressortissants subsahariens sur le sol tunisien. Mais, le chiffre pourrait être plus élevé car nombreux sont ceux à vivre en Tunisie en situation irrégulière. Extrêmement marginalisée, la communauté affronte de nombreux problèmes : difficulté pour obtenir un titre de séjour, précarité, exploitation au travail, racisme et violences.
Les étudiants subsahariens, eux, boudent la Tunisie : ils étaient 12 000 en 2010 contre un peu plus de 4 000 seulement en 2017. Ceux qui restent n’ont souvent qu’un seul souhait : traverser la Méditerranée et atteindre les côtes italiennes.