Depuis le verrouillage de la frontière franco-italienne à Vintimille, les exilés qui souhaitent rejoindre la France sont de plus en plus nombreux à se rendre plus au Nord pour passer à pied la chaîne de montagne des Alpes. Le plus souvent en train, ils partent des camps de migrants pour s'arrêter dans la petite ville italienne de Bardonnechia. Entre cette charmante station de ski, et Névache, le premier village français se trouve un obstacle de taille : le col de l'Echelle situé à 1 762 mètres d'altitude. Depuis le début de l'année, au moins 1 600 personnes ont emprunté ce chemin. Ce sont des hommes, souvent jeunes, plus de la moitié d'entre eux a moins de 18 ans. Ils viennent de Guinée Conakry, de Côte d'Ivoire ou du Mali et n'hésitent pas à affronter le froid et la neige pour rejoindre la France.