Ils sont nomades depuis des générations en Asie Centrale. Certains se sont fixés en Afghanistan, depuis des décennies et pourtant, ils ne sont toujours pas considérés comme des Afghans à part entière. Discriminés, rejetés par la société afghane conservatrice pour leurs différences culturelles, ces nomades peinent à revendiquer leurs droits d'accès à l'éducation et à la propriété.