Notre Grand Reportage nous emmène aujourd'hui au Cambodge. Dans ce petit pays d'Asie du Sud-Est, une communauté commence à prendre de l'ampleur. Ils s'appellent eux-mêmes «les déportés». Ce sont des Cambodgiens qui ont vécu toute leur vie aux Etats-Unis, et qui ont commis un simple délit, comme fumer de la marijuana dans un lieu public, ou des crimes graves, comme une tentative de meurtre. Beaucoup de ces Cambodgiens-Américains ont grandi dans des quartiers pauvres et des ghettos, et faisaient partie d'un gang. Après avoir été condamnés et purgé une peine de prison, ils ont été expulsés des Etats-Unis pour une période indéterminée, et renvoyés dans leur pays d'origine. Un pays, dont ils ignorent tout et où ils n'ont jamais mis les pieds. Pour eux, le choc culturel est violent. Ils sont victimes de discriminations de la part des locaux qui les considèrent comme des voyous. Livrés à eux-mêmes, ces 560 Cambodgiens-Américains font face au chômage, ont des difficultés à s'intégrer dans la société cambodgienne, et certains tombent dans la dépression et l'alcoolisme. Mais, tous nourrissent un maigre espoir: repartir chez eux aux Etats-Unis.