Dans deux départements français, la Guadeloupe et la Martinique, 90 % de la population est contaminée par un pesticide qui s’appelle le chlordécone, qui a été utilisé sur les bananiers jusqu’en 1993, alors que l’on connaissait sa toxicité pour les humains. Aujourd’hui, il est toujours présent dans les sols, et il le sera pour plusieurs siècles, car on ne sait pas s’en débarrasser. « Le chlordécone, le pesticide qui empoisonne les Antilles », un grand reportage d’Agnès Rougier.