Le 9 septembre 2017, un éditorial du New York Times était titré «La guerre du président Trump contre la Science». Selon le quotidien, cette «guerre» a commencé dès le début du nouveau régime. On se souvient encore de la polémique quant au nombre de participants à la cérémonie d'investiture. A l'époque, Donald Trump affirmait avoir réuni plus de partisans que l'ex-président Barack Obama. Face aux photos comparatives qui prouvaient le contraire, l'équipe de communication de la Maison Blanche avait lancé le concept de «faits alternatifs». Depuis, la relation entre le président Trump, son gouvernement et la communauté scientifique ne se sont pas arrangées. C'est en tout cas ce qui ressort de la Xème Conférence Mondiale des Journalistes Scientifiques qui s'est tenue du 25 au 30 octobre 2017, à San Francisco. Au milieu de la verdure du Parc du Golden Gate, l'Académie des Sciences de Californie a été le cadre d'une réception en l'honneur des participants. Pour son directeur exécutif, Jonathan Fowley, recevoir la presse spécialisée n'était rien moins que providentiel…