Direction le sud-est du Nigeria. L’Etat de Cross River voit affluer chaque semaine, énormément de réfugiés fuyant l’insécurité dans les régions anglophones du Cameroun. Selon l’agence nigériane de gestion des urgences, il y aurait au moins 33 000 réfugiés dans l’Etat de Cross River. Et tout autant, dans les Etats de Benue et de Taraba. Les besoins sont considérables. Les communautés locales et les humanitaires sont dépassés par cette situation. Quel impact cette crise a-t-elle au niveau local ? Combien de temps cette situation est-elle tenable pour le Nigeria ?
« La crise du Cameroun anglophone s’exporte au Nigeria », un reportage de Bineta Diagne.