Les Territoires palestiniens sont en ébullition cette semaine. Des milliers de manifestants ont protesté contre le déménagement de l’ambassade des Etats-Unis en Israël, de Tel Aviv à Jérusalem, plus de 60 Palestiniens ont été tués sous les balles israéliennes.
À 150 km de là, en Jordanie précisément, un autre événement suscite aussi la colère de la population locale. Il s’agit d’un projet de construction de gazoduc qui doit permettre au royaume jordanien d’importer du gaz exploité au large des côtes israéliennes par une société américaine. Sur le terrain, l’opposition peine à s’organiser et les protestataires sont résignés. Déçus de la proximité qu’entretient leur gouvernement avec Israël et les Etats-Unis, ils ont le sentiment de ne jamais être écoutés.