L’Ukraine se prépare à une élection présidentielle très disputée, et très incertaine, ce 31 mars. 39 candidats sont en lice. Le comédien Volodymyr Zelenskiy mène le peloton de tête, suivi par l’ancienne Première ministre Ioulia Timochenko et le président actuel Petro Porochenko. Le chef de l’État peine à assurer sa réélection. Il avait tenté d’imposer un calendrier conservateur basé sur son rôle de chef des armées, sur la religion et sur la défense de la langue ukrainienne. Il a été rattrapé par des affaires de corruption, notamment une dans le domaine de la défense. Dans un pays en guerre dans l’est du pays contre des forces pro-russes et russes, le scandale est retentissant. La corruption reste endémique en Ukraine, 5 ans après la révolution de l’Euromaidan. Elle fait toujours recette dans la campagne.