Grand reportage nous emmène aujourd'hui dans un lieu exceptionnel, à 2 600 mètres d'altitude au cœur des hauts plateaux éthiopiens. C'est là que onze églises ont été creusées dans la roche de Lalibela. Des églises qui figurent parmi les douze premiers sites à être classés par l'Unesco au patrimoine mondial, il y a 50 ans, en 1978. Elles ont beau avoir résisté depuis 800 ans, ces églises sont fragiles et subissent les assauts du temps et de la météo. Il y a eu plusieurs tentatives de conservation ou de restauration, la dernière en date consiste à poser des toits au-dessus de certaines d'entre elles, des toits qui font polémique.

Début octobre 2018, certains habitants de Lalibela ont manifesté pour demander leur retrait, mais pour cela, il faut de l'argent. Le Premier ministre éthiopien en a fait la demande au président français fin octobre 2018, une bonne manière pour Paris de mettre en avant l'aspect culturel de sa politique africaine, car ce patrimoine de l'humanité est vivant, les populations continuent d'y pratiquer le culte et aujourd'hui encore, des églises sont creusées à même le rocher en Éthiopie. « Lalibela et ses petites soeurs, un patrimoine vivant à protéger », un Grand reportage de Vincent Dublange et Nathalie Tissot.

(Rediffusion du 8 janvier 2019).