Grand reportage aujourd’hui à Bassora, dans le sud de l’Irak. Cela fait 5 mois que les habitants de la deuxième ville du pays battent le pavé. La région connaît une crise économique et sanitaire sans précédent : plus d’eau potable, des coupures d’électricité à répétition, pas de travail et des services publics quasi inexistants. Une situation devenue insoutenable pour les habitants, alors qu’ils sont assis sur l’une des plus grandes réserves de pétrole du monde. Bassora, ville sacrifiée, c’est un grand reportage de Noé Pignède. Réalisation Pierre Chaffanjon.(Reportage du 20 décembre 2018).