Après dix ans de division, la bande de Gaza doit revenir dans le giron de l’Autorité palestinienne dans les prochains jours. Depuis le mois de juin 2007, cette enclave côtière est gérée par le Hamas. Le mouvement islamiste y a pris le pouvoir au terme de violents affrontements.
Mais, depuis le mois de septembre 2017, Hamas et Fatah, les deux grands partis palestiniens, ont entamé un rapprochement. Le gouvernement palestinien est venu tenir un Conseil des ministres dans la bande de Gaza. Et le Hamas a cédé le contrôle des frontières à l’Autorité palestinienne. En vertu de l’accord signé au Caire le 12 octobre 2017, le gouvernement basé à Ramallah devait reprendre le contrôle de l’ensemble des secteurs ce vendredi 1er décembre 2017. La date a été repoussée de dix jours, en raison de désaccords entre les deux parties. Mais, cette reprise en main par l’Autorité palestinienne qui, bien que théorique pour le moment, fait espérer aux Gazaouis une amélioration de leurs conditions de vie. Après dix ans de division, le territoire est aujourd'hui exsangue.