C’est une initiative singulière pour garantir aux réfugiés un voyage sûr, légal et le droit de demander l’asile : le premier couloir humanitaire qui relie l’Afrique et l’Europe a été inauguré en 2018.
Jusqu’au mois de décembre 2018, 500 réfugiés érythréens, sud-soudanais et somaliens qui vivent en Ethiopie arriveront en Italie grâce à ce dispositif.
Organisé par l’association Gandhi, la Communauté Sant’Egidio et la Caritas italienne, le couloir humanitaire identifie les potentiels bénéficiaires du programme dans les camps de réfugiés, et se charge ensuite d’organiser leur voyage, puis leur intégration dans leur nouveau pays d’accueil.
Au moment de la visite, il fallait compter 1 600 dollars en moyenne pour traverser jusqu’au Soudan.
Une option que de nombreux réfugiés choisissent car les options légales de quitter le camp sont extrêmement limitées, explique le chef du Parlement du camp.