Des rebelles communistes armés, des fonctionnaires corrompus, des compagnies minières prédatrices et des bases militaires : c’est le décor de la guerre méconnue qui a lieu en Inde Centrale. Depuis 20 ans, ce conflit qui oppose une guérilla maoïste, dite «naxalite», aux forces armées indiennes a fait au moins 12 000 morts. Principalement, parmi les peuples tribaux millénaires qui peuplent ses forêts, et sont pris en étau entre les deux camps. Pour la première fois, les chefs de ces tribus se sont rassemblés pour marcher 10 jours durant, à travers le territoire des maoïstes, appelé Corridor rouge. Organisée à l’occasion du 150ème anniversaire de Gandhi, cette marche visait à impulser un cessez-le-feu et un processus de paix dans cette région parmi les plus pauvres du sous-continent.