Durant des décennies, la Colombie a été un pays d’émigration en raison de la guerre qui l'a déchirée. Aujourd'hui, elle fait face au mouvement inverse et reçoit la plus grande immigration de son histoire. Plus d'un million de personnes sont déjà entrées en Colombie depuis le Venezuela. Ces hommes, femmes, enfants fuient la crise économique et politique du pays voisin. Dans ce reportage, nous partons dans la région nord de Santander, au nord de la Colombie. Tout près de ce pont international Simón-Bolivar que des dizaines de milliers de Vénézuéliens empruntent chaque jour. C'est la porte d'entrée de leur exil. Une zone de forte tension où se concentrent les carences économiques, sociales et de sécurité de la région frontière. « Colombie, tension et exil à la frontière avec le Venezuela ». Un grand reportage sur la zone frontière de Cúcuta, de Lucile Gimberg.