En Italie, la filière chanvre reprend doucement son souffle. Après avoir été très présente jusqu'au début du XXème siècle, la culture du Cannabis sativa de son nom latin avait quasiment disparu. Mais, ces dernières années, la culture de cette plante commence à refaire surface. Selon le syndicat Coldiretti, la superficie de culture a été multipliée par 10 en 5 ans, et pourrait atteindre les 4 000 hectares cette année. De quoi susciter beaucoup d'espoir pour les agriculteurs.
Pour aller plus loin :
Les initiatives autour de ce nouvel engouement pour le chanvre et du boom du cannabis light se multiplient en Italie. Parmi elles, l'Ecole italienne du chanvre qui a proposé des cours de quelques jours dans plusieurs villes. Elle a son siège à Turin dans le petit local du Canapa antica social club. Giovanni Rizzello, un étudiant de l'Université de Turin qui collabore avec l'association nous en a ouvert les portes.

Le « cannabis light » a bénéficié d'un vide juridique. Le 22 mai 2018, une circulaire est venue précisée la loi de 2016 sur la culture du chanvre. Néanmoins, les limites du légal et de l'illégal restent parfois floues. Francesco Pedretti, le propriétaire de Qui Canapa à Bologne, s'en accommode d'autant que le cannabis light a boosté son commerce.

 

Un reportage réalisé avec le soutien de l'Union Européenne.