Au Mali, l'élevage constitue la troisième recette d'exportation après l'or et le coton, près de 20% de la richesse nationale. L'élevage, c'est la viande, et c'est aussi le lait. La filière malienne du lait est importante, depuis toujours et dans toutes les parties du pays, elle est même en pleine expansion. En 2017, plus de 8 000 tonnes de lait ont été collectées dans le pays. Pourtant, le Mali importe 5 fois plus de lait qu'il n'en produit : le lait en poudre venu d'Europe est moins cher, et les politiques européennes ne permettent pas aux éleveurs maliens de valoriser leur propre production.