Deux années de négociations n'ont pas permis de résoudre le casse-tête de la frontière entre la République d’Irlande qui reste dans l'Union européenne, et l’Irlande du Nord qui est une des quatre nations du Royaume-Uni avec l’Ecosse, le Pays de Galles et l’Angleterre, et qui s'apprête à quitter l'Union européenne à cause du Brexit. Un Brexit contre lequel les Nord Irlandais ont voté à 56 %, mais derrière ce chiffre se cache une autre réalité, les catholiques ont voté à 80 % contre et les protestants ont voté pour à 60 % pour. Le Brexit ravive donc les divisions en Irlande du Nord, 20 ans après la fin d’un conflit qui a duré 30 ans pour s’achever avec la signature des accords de paix du Vendredi Saint en 1998. Une frontière physique avec la République d’Irlande, alors qu’elle est aujourd’hui quasi inexistante, puisque les deux entités font encore partie de l’Union européenne, pourrait déclencher de nouvelles violences. « Brexit, le casse-tête nord irlandais », un Grand reportage en Irlande du Nord, signé Béatrice Leveillé.