Pendant les six premiers mois de l'année, déjà 185 personnes ont eu un accident à cause d’une mine antipersonnel, dont 45 enfants. En effet, le pays fait partie des trois Etats qui comptent le plus de victimes dans le monde, avec l’Afghanistan et la Colombie : 4 000 personnes depuis 20 ans. Et les chiffres restent largement sous-estimés à cause du manque de données officielles. Depuis 60 ans, à cause des conflits entre l’armée et les rébellions ethniques, des mines ont régulièrement été posées dans le pays par les différents camps. Cette menace persiste puisque la Birmanie est le seul pays au monde qui utilise toujours des mines, et aucune opération de déminage humanitaire n’a été autorisée dans le pays. « Birmanie : un déminage encore impossible ? » c’est un grand reportage d’Eliza Hunt qui nous emmène d’abord de l’autre côté de la frontière birmane, dans les camps de réfugiés rohingyas au Bangladesh.