Grand Reportage se rend ce matin en Birmanie. Dans le pays, il y a aujourd’hui 242 prisonniers politiques, selon les associations d’aide aux détenus.
Depuis le coup d’Etat militaire en 1962, entre 7000 et 10 000 Birmans ont été mis en prison par le pouvoir, en raison de leur activisme politique. Des années d’enfermement difficiles et un combat qui continue après leur libération. En effet, les obstacles à la réintégration pour ces anciens prisonniers politiques sont nombreux, une fois la liberté retrouvée. Aujourd’hui, ils demandent donc à ce que leur engagement soit reconnu, et ils réclament l’aide du gouvernement, dirigé par Aung San Suu Kyi dans un pays où le poids des militaires reste cependant très important.