Entre la police et la population française, il y a parfois des crispations, voire des violences - d'un côté et de l'autre - et voire même mort d'homme. Les réformes de la police se suivent, la dernière, celle de la PSQ, de la police de sécurité du quotidien, vient d'être lancée en février 2018. Tout le monde est d'accord sur la nécessité d'un changement, mais il n'y a pas d'unanimité sur sa nature. Ni sur l'analyse de la situation. L'énorme majorité de la population est satisfaite de sa police, selon les sondages. En revanche, lorsque la relation est tendue, chaque camp rejette la responsabilité sur l'autre.