Direction la Guyane. Après avoir documenté, avec des scientifiques brésiliens, la présence d’un récif corallien au large de l’embouchure du fleuve Amazone, au Brésil ; l’ONG écologiste Greenpeace a envoyé son bateau « l’Esperanza » en Guyane pour une deuxième campagne de recherche.
Objectif : vérifier si le récif corallien, surnommé « le récif de l’Amazone », qui vient d’être découvert au Brésil, est également présent dans les eaux territoriales françaises de Guyane.
Un enjeu important pour la connaissance scientifique et écologiste sur une zone sollicitée au Brésil et en Guyane par des compagnies pétrolières qui ont déjà fait l’acquisition de concessions dans ces eaux, et qui sont actuellement en attente d’autorisations pour se lancer dans des phases d’explorations.